Aéroports

Airbus à l’aéroport Brest Bretagne, en attente à la passerelle

Crédit photo : Simon Cohen.

Brest Bretagne en progression

La forte croissance du trafic aérien mondial (+ 6,4 %1) se poursuit malgré une hausse de 31 % de la facture de carburant pour les compagnies aériennes. En France, le trafic passagers a progressé de plus de 5 % (+ 3,4 % pour les liaisons intérieures). Sur le Finistère, Brest Bretagne poursuit son développement, au-dessus du million de passagers, alors que Quimper Bretagne enregistre un léger recul de son activité.

Sur le Grand Ouest, les autres plateformes aéroportuaires affichent des évolutions de plus en plus contrastées. Alors que Nantes-Atlantique est passé de 5 à 6 millions de voyageurs en seulement un an (+ 12,9 %), Lannion a dû définitivement fermer son unique liaison avec Paris-Orly en mars. Rennes Bretagne poursuit sa progression (856 791 passagers, + 18,2 %), pendant que Dinard Pleurtuit (- 11,2 %), Lorient (- 4,4 %), et Saint-Brieuc (- 9,9 %) perdent du trafic2.

1 Source : Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) – Janvier 2019.

2 Source : Union des Aéroports Français (UAF) – Janvier 2019

Nouvelle hausse du trafic sur Brest

Avec 14 020 mouvements commerciaux en 2018, pour 1 104 699 passagers (+ 5,6 %), Brest Bretagne réalise le meilleur trafic de son histoire. Il conforte ainsi son rang de 1er aéroport breton, 15e en France métropolitaine (hors Paris). Brest Bretagne a proposé 43 destinations en vols directs en 2018.

La desserte de Paris (539 065 passagers) progresse globalement de 1,2 % (+ 3,9 % sur Roissy). Les liaisons avec la capitale représentent toujours un peu plus de la moitié du trafic. L’aéroport doit également ses bons résultats à ses lignes régulières régionales (+ 9,1 %), notamment avec Lyon (158 964 passagers, + 2,9 %), Marseille (115 703 passagers, + 4,1 %), Toulouse (+ 26,3 %) et Montpellier (+ 59,4 %). Seules les liaisons avec Toulon (31 138 passagers), Bastia (13 077) et Ouessant (3 112) sont en retrait.

Évolution du trafic de l’aéroport Brest Bretagne

201620172018Évolution 18/17
Nombre de passagers1 011 7191 046 5811 104 699+ 5,6 %
   dont ligne Brest-Orly296 449291 636288 614-1 %
   dont ligne Brest-Roissy232 500240 998250 451+ 3,9 %
   dont lignes régulières hors Paris406 070435 196487 45112 %
   dont lignes non régulières *51 31645 82738 459– 16,1 %
Tonnage fret (t)3 0723 008        3 573      + 18,8 %
Tonnage postal (t)545506460–   9,2 %

* Hors lignes non commerciales, militaires et transit
Source : CCI métropolitaine Bretagne ouest

En progressant globalement de 37,2 %, les lignes régulières internationales ont également contribué à la croissance du trafic de l’aéroport. Avec 16 431 passagers transportés, Barcelone reste la première destination régulière à l’international, suivie de Palma de Majorque, en Espagne (8 418 passagers) et d’Héraklion, en Grèce (8 037 passagers).

La baisse de trafic enregistrée sur les lignes non régulières s’explique notamment par la croissance des vols hybrides (vols secs seuls ou vols et séjours), constatée depuis déjà plusieurs années : des compagnies qui programmaient auparavant uniquement des vols charters proposent désormais des vols réguliers au départ de Brest.

Passagers à l’embarquement, au départ de Brest Bretagne

Crédit photo : Franck Betermin.

Difficultés sur Quimper Bretagne

La plateforme sud-finistérienne a perdu un peu plus de 3 000 passagers en un an : 77 637 personnes ont transité par le tarmac quimpérois. L’aéroport de Cornouaille a perdu près du tiers de son trafic en 5 ans. Cette année encore, le retrait est essentiellement dû à la liaison Quimper-Orly, ligne qui porte toujours l’essentiel du trafic (67 584 passagers), en baisse de 6,7 %. La principale cause en est le manque de régularité de l’opérateur sur cette ligne. Or cette liaison avec la capitale, assurée par Hop! Air France, est stratégique pour l’économie cornouaillaise.

La liaison saisonnière avec London City, traitée depuis 2012 par la compagnie régionale BA Cityflyer, filiale de British Airways, reste relativement stable : 6 674 passagers, contre 6 724 en 2017 (- 0,7 %). Malgré un pouvoir d’achat moindre et une ambiance Brexit défavorable, les Britanniques, majoritaires sur la ligne, sont toujours séduits par la Cornouaille bretonne. La liaison estivale vers la Corse (Figari), traitée par la compagnie Hop!, réalise également sensiblement le même trafic que l’année précédente : 1 925 passagers (contre 1 945). Enfin, la ligne saisonnière mise en place en 2018 avec Nice, traitée par Hop ! sur 22 vols, a transporté 1 454 passagers, avec un très bon taux de remplissage (91,8 %).

Brest Bretagne

1.1 million

de passagers (+5,6 %)

+ 0.7 %

mouvements d'avion

Source : CCI métropolitaine Bretagne ouest – 2019.

Quimper Bretagne

79307

passagers (-3,8%)

Source : CCI métropolitaine Bretagne ouest – 2019.